FLASH USA : Renouvellement du TPS semaine décisive

Publié par : Erlie Redacteur 20 November 2017 International

Jeudi, le Député Mario Diaz-Balart (R-FL) après avoir rencontré avec le Sénateur Bill Nelson (D-FL) Elaine Duke. la Cheffe par intérim du Département de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security – DHS) a déclaré « Je suis heureux d’avoir pu rencontrer la Secrétaire par intérim, Mme Duke, pour continuer à plaider en faveur du statut de protection temporaire (TPS) pour les ressortissants haïtiens résidant actuellement aux États-Unis » ajoutant « Je continuerai à travailler avec le Sénateur Nelson et nos collègues de la délégation de la Floride pour aider ceux qui bénéficient actuellement du TPS ».

Précisant qu’une lettre signée par plusieurs élus : Bill Nelson, Marco Rubio, Alcee L. Hastings, Mario Diaz-Balart, Debbi Wasserman Schultz, Ileana Ros-Lehtinen, Lois Frankel, Ted Deutch et Federica Wilson a été envoyée a Élaine Duke,

Rappelons que le DHS doit rendre sa décision avant jeudi 23 novembre 2017 pour respecter la loi américaine qui impose de rendre la décision 60 jours avant la date de l’échéance de la prolongation, fixée au 22 janvier 2018 pour près de 58,000 haïtiens vivant sous le TPS.

Extrait de la lettre:
« […]
Nous vous écrivons à nouveau pour vous demander de prolonger le Statut de Protection Temporaire (TPS) de 18 mois pour les haïtiens vivant actuellement aux États-Unis. Nous avons apprécié l’opportunité de discuter avec vous de la nécessité d’une extension. Alors que nous nous préparons à prendre une décision sur la prolongation, nous vous encourageons à considérer l’ensemble des facteurs permis par la loi.

La nécessité d’une extension complète est claire. Haïti, le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental,continue de se remettre du séisme de 2010 […]

Les dégâts étendus causés par l’ouragan Matthew en 2016 ont rendu la récupération d’Haïti plus difficile. Matthew a détruit une grande partie des cultures vivrières d’Haïti, laissant des millions d’haïtiens en proie à l’insécurité alimentaire, selon certaines estimations. Nous croyons que ces conditions persistantes et difficiles en Haïti justifient une prolongation complète, et que les lois vous permettent de tenir compte de ces facteurs parmi d’autres pour prendre une décision.

En outre, le gouvernement d’Haïti a demandé une prolongation, car il travaille à récupérer et reconstruire son pays au profit de tous les gens. Nous devons à la population de les aider dans leurs efforts, surtout lorsque les progrès sont limités. Haïti confirme qu’il ne peut pas absorber le retour prématuré de 60,000 personnes […] »

Ecouter la Radio en Direct